Google+ Badge

mercredi 17 juin 2015

CoopĂ©ration Union EuropĂ©enne-Congo : Des responsables des structures d'accompagnement entrepreneurial formĂ©s sur les guichets «ChĂšque service» par le P.r.c.c.e

Photo de circonstance.

Dans le cadre du 10Ăšme Fed (Fonds europĂ©en de dĂ©veloppement), l’Union europĂ©enne et la RĂ©publique du Congo ont mis en place le P.r.c.c.e (Programme de renforcement des capacitĂ©s commerciales et entrepreneuriales) dont le C.d.e (Centre pour le dĂ©veloppement de l’entreprise) est l’agence technique d’exĂ©cution pour les deuxiĂšme et troisiĂšme composantes.

L’objectif global de ce programme est de contribuer Ă  l’amĂ©lioration de la compĂ©titivitĂ© de l’Ă©conomie congolaise, par la diversification du tissu entrepreneurial et le perfectionnement de l’environnement dans lequel Ă©volue le secteur privĂ©. Une des spĂ©cificitĂ©s du P.r.c.c.e est la mise en Ɠuvre des politiques sectorielles et un environnement favorable au dĂ©veloppement des P.m.e (Petites et moyennes entreprises) et des T.p.e (TrĂšs petites entreprises), en les soutenant de maniĂšre durable.

Un des mĂ©canismes envisagĂ©s par le P.r.c.c.e pour le soutien au dĂ©veloppement des P.m.e et T.p.e est la mise en place des guichets «ChĂšque service». Ce dispositif vise Ă  inciter cette frange d’entreprises et les crĂ©ateurs d’entreprises Ă  recourir aux prestataires de services non financiers, pour satisfaire leurs besoins en formation et appuis-conseils, en vue d’amĂ©liorer leurs performances. Le dispositif est basĂ© sur une subvention partielle du coĂ»t d’une gamme de services standard Ă  fournir par des prestataires professionnels prĂ©alablement agrĂ©Ă©s.

Pour une exĂ©cution efficiente de ce dispositif dont le dĂ©marrage des activitĂ©s est imminent, le P.r.c.c.e a lancĂ©, au courant du mois de mai 2015, un programme de renforcement des capacitĂ©s des prestataires, basĂ© sur sept modules de formation qui se dĂ©roulent dans les villes de Brazzaville et Pointe-Noire. DispensĂ©es par les experts d’Agro-P.m.e IngĂ©nierie, un bureau d’Ă©tudes qui dispose d’une solide expertise dans les domaines du B.d.s (Business development services) pour les P.m.e, ces formations ont pour ambition de doter ces prestataires de services en outils mĂ©thodologiques professionnels pouvant leur permettre d’assurer des services d’appui conseil performants, au profit des petites et moyennes entreprises, des micros entreprises et des crĂ©ateurs d’entreprises. 

Responsables des structures d’appui aux entreprises, les participants Ă  ces diffĂ©rentes modules de formation renforcent ainsi leur savoir-faire sur: le processus d’accompagnement des T.p.e/P.m.e et porteurs de projets, les bonnes pratiques de dĂ©veloppement du marchĂ© des services aux entreprises et l’articulation des services non financiers aux services financiers. Quelques participants ont tĂ©moignĂ© sur la plus-value de ces ateliers de formation, sur l’amĂ©lioration future de leurs pratiques professionnelles en qualitĂ© de conseiller en crĂ©ation et dĂ©veloppement des T.p.e/P.m.e.
 
Paul Moukouyou, Chef de service assistance Ă  l’Api (Agence pour la promotion des investissements): «Le Congo-Brazzaville souffre de ne pas avoir un secteur privĂ© dynamique. Pire, ce secteur connaĂźt beaucoup de pesanteurs dont celles relatives aux difficultĂ©s de financement et d’appui non-financier. Cette formation que nous venons de recevoir du P.r.c.c.e constitue une  opportunitĂ© pour le secteur privĂ© congolais. Elle nous permet d’ĂȘtre les pionniers du «ChĂšque service» dans le pays. Un mĂ©canisme qu’il nous faudrait perpĂ©tuer au niveau national. C’est un challenge».
 
Diana Vouidibio, ChargĂ©e des partenariats Ă  l’A.d.p.m.e (Agence de dĂ©veloppement des petites et moyennes entreprises): «Cette formation a Ă©tĂ© trĂšs bĂ©nĂ©fique pour le groupe, d’autant plus que, par la mĂ©thode de transmettre de l’expert, nous avons pu acquĂ©rir un grand potentiel qui nous permettra d’accĂ©der Ă  ce nouveau service et d’ĂȘtre compĂ©titifs par rapport aux autres conseillers qui n’ont pas participer Ă  cette session».
 
Mireille Ngazo, Directrice GĂ©nĂ©rale de Fis Congo, une structure d’appui Ă  l’entrepreneuriat installĂ©e Ă  Pointe-Noire: «Nous avons acquis, au cours de cette formation, une expertise supplĂ©mentaire auprĂšs des professionnels du consulting et de l’ingĂ©nierie du conseil qui nous permet de renforcer les capacitĂ©s de nos cabinets, en nous dotant d’outils pertinents Ă  l’accompagnement des entreprises. En plus, au cours de cette session, nous avons pu mieux nous connaĂźtre en tant que structures d’appui, Ă©changer et nous enrichir mutuellement».

Des outils pertinents au conseil et une connaissance mutuelle des structures d’accompagnement Ă  l’entrepreneuriat qui ne pourront qu’ĂȘtre bĂ©nĂ©fiques aux attentes des P.m.e et porteurs d’initiatives Ă©conomiques. Ce que pensent: 

Massika Kibelolo, DĂ©lĂ©guĂ© gĂ©nĂ©ral de l’Apni (Association Pointe-Noire industrielle), une plate-forme d’animation Ă©conomique locale installĂ©e Ă  Pointe-Noire: «Nous avons dĂ©couvert, au cours de cette formation, la nĂ©cessitĂ© de diffĂ©rencier nos structures d’appui et dĂ©finir notre positionnement pour une efficacitĂ© de notre structure. De mĂȘme que nous avons pu identifier nos manquements par rapport au travail que nous allons, dĂ©sormais, faire dans les entreprises. Celles-ci sont gagnantes de cette capitalisation qui nous fait Ă©voluer nos outils et procĂ©dures, pour rendre efficace notre travail au quotidien».

Armandine Chevie Jorelle Ngoma, ConseillĂšre d’entreprises au C.g.a du F.j.e.c (Forum des jeunes entreprises du Congo): «L’acquisition de nouvelles  mĂ©thodes et procĂ©dures de travail au cours de cette formation me permettra d’ĂȘtre dorĂ©navant plus performante et de rĂ©aliser de meilleurs diagnostics en entreprise. Ce qui est une attente importante des responsables d’entreprises et des porteurs de projets».

Didier Tamba, Directeur GĂ©nĂ©ral de Devel, Cabinet d’expertise comptable et de conseil installĂ© Ă  Pointe-Noire: «Acteur sur le terrain depuis 2008, cette formation m’a permis de revisiter la problĂ©matique des petites entreprises et de me doter d’outils pour leur accompagnement. Ce qui est d’une grande importance pour notre cabinet qui dĂ©couvre d’autres horizons. Mon souhait actuel est de m’approprier l’expertise d’Agro-P.m.e IngĂ©nierie Ă  travers une saine collaboration pour mieux servir les entreprises congolaises».

Par Jr LesCloches.

2 commentaires:

  1. Bonjour Madame Monsieur

    Je suis le représentant d'un GROUPE composé des opérateurs
    économiques. Ce groupe intervient dans de diverses activités
    telles que:
    Accorde de prĂȘts Ă  toutes les personnes en difficultĂ©s financiĂšres
    investir dans des projets bien consistants et rentables

    Pour mesure de sécurité, de confiance et de transparence, Voici la
    procédure a suivre
    vous devez voyager vers notre base pour :
    Une prise de contact avec un de nos représentants et notre consultant
    financier (une réunion et -étude de votre projet)
    Constater l'existence des fonds qui seront mise Ă  votre disposition
    Elaboration et signature du contrat chez le notaire
    Enfin les formalités bancaires pour le transfert des fonds

    Ce processus dure au plus 72 heures pour que tout soit fait
    Si vous avez des questions, nous sommes là pour répondre
    Merci pour la compréhension et de vite nous répondre

    Email:daureaudupon@gmail.com

    RĂ©pondreSupprimer