Google+ Badge

dimanche 15 février 2015

Congo - SĂ©nĂ©gal : Le groupe sĂ©nĂ©galais Sedima envisage d’investir au Congo

PhotoDes entrepreneurs congolais.
La Chambre de commerce de Brazzaville a servi de cadre, jeudi 6 fĂ©vrier 2015, Ă  la rencontre entre des entrepreneurs congolais et des responsables du groupe industriel sĂ©nĂ©galais, Sedima, Ă©voluant dans le secteur avicole et d’autres secteurs, comme l’immobilier.

Une dĂ©lĂ©gation de ce groupe, conduite par Mme Seynabou Seck Diawara, vice-prĂ©sidente exĂ©cutive, et Mme Anta Babacar Ngom Bathily, directrice dĂ©lĂ©guĂ©e, sous la coordination de Pierre-Michel Nguimbi, ambassadeur du Congo au SĂ©nĂ©gal, a effectuĂ© un sĂ©jour de travail dans la capitale congolaise, dans l’objectif d’un partage d’expĂ©riences entre acteurs sĂ©nĂ©galais et congolais Ɠuvrant dans ce secteur, et «l’implantation», trĂšs prochainement, du groupe Sedima.

SpĂ©cialisĂ© dans la production et la commercialisation de poussins d’un jour, d’aliments de volaille et de bĂ©tail, la vente de matĂ©riels avicoles, d’Ɠufs de consommation et la rĂ©alisation de projets avicoles clefs en main, le groupe Sedima, avec ses 35 ans d’expĂ©rience, leader en aviculture au SĂ©nĂ©gal, dont le siĂšge est Ă  Keur Massar, Ă  une vingtaine de kilomĂštres de Dakar, compte, bientĂŽt, investir au Congo. Avec un capital de deux milliards de francs Cfa dĂ©tenus par des SĂ©nĂ©galais, le groupe Sedima s’est aussi lancĂ© dans la production de farine de blĂ© tendre, de farine boulangĂšre, pĂątissiĂšre et biscuitiĂšre et dans l’immobilier. Une rĂ©ussite africaine dans les affaires. 

De ce fait, Sedima s’est alors donnĂ© comme objectif de participer activement au dĂ©veloppement du secteur avicole dans la sous-rĂ©gion d’Afrique de l’Ouest et, au-delĂ , d’accompagner l’Ă©mergence Ă©conomique de l’Afrique. C’est pourquoi, il entend investir au Congo, pour y favoriser le dĂ©veloppement du secteur avicole. L’autre domaine d’action du groupe Sedima, qui peut intĂ©resser les entrepreneurs congolais, c’est l’immobilier. Le groupe sĂ©nĂ©galais dĂ©tient, en effet, une sociĂ©tĂ© de patrimoine servant Ă  la construction d’infrastructures, notamment les logements sociaux trĂšs modernes.

Mmes Seynabou Seck Diawara et  Anta Babacar Ngom Bathily ont rassurĂ© l’auditoire sur la qualitĂ© des services et des produits Sedima, un groupe qui ambitionne l’autosuffisance alimentaire sur le continent. Elles disent vouloir mettre Ă  la disposition du Congo une expertise fiable, en plus d’offrir un rapport qualitĂ©-prix remarquable, tout en facilitant la maĂźtrise des maillons de la chaĂźne de production des produits avicoles. De quoi satisfaire Pierre-Michel Nguimbi, ambassadeur du Congo au SĂ©nĂ©gal, et Jean Galessamy-Ibombot, vice-prĂ©sident de la Chambre de commerce de Brazzaville. L’ambassadeur du Congo a fait savoir que l’arrivĂ©e de Sedima au Congo est une bonne nouvelle. C’est la consĂ©quence des bonnes relations de coopĂ©ration entre le Congo et le SĂ©nĂ©gal. Cela rĂ©pond au besoin de dĂ©veloppement de l’entreprenariat dans un contexte d’Ă©mergence, comme le souhaite le prĂ©sident de la RĂ©publique, Denis Sassou-Nguesso.

De son cĂŽtĂ©, Jean Galessamy-Ibombot a affirmĂ© que le groupe Sedima est un bon alliĂ© pour les entrepreneurs congolais appelĂ©s Ă  tirer le meilleur profit de son expertise, en matiĂšre d’aviculture. Avec ses futurs projets, parmi lesquels la rĂ©alisation d’un abattoir de 4.000 poulets par heure, la production de maĂŻs, etc., Sedima ne pense qu’Ă  trouver de bons partenaires parmi les opĂ©rateurs Ă©conomiques congolais, pour dĂ©velopper le secteur avicole. Les entrepreneurs congolais, eux, attendent, dĂ©sormais, de travailler avec les experts de ce groupe qui jouit d’une grande rĂ©putation  au SĂ©nĂ©gal. 
Par Jr LesCloches