Google+ Badge

lundi 21 avril 2014

Afric oil & Gas corporation : Le ministre AndrĂ©-RaphaĂ«l Loemba a inaugurĂ© la station-service Afric’ Trois Francs de Bacongo

Photo : André-Raphaël Loemba coupant le ruban symbolique.

Située au croisement des avenues Simon Kibangou et Trois Francs (ex-Guinemer), à Bacongo, le deuxième arrondissement de Brazzaville, la station-service Afric’ Trois Francs, appartenant au groupe AOGC (Afric Oil & Gas Corporation) a été inaugurée le samedi 5 avril 2014, au cours d’une cérémonie placée sous le patronage de M. André-Raphaël Loemba, Ministre des hydrocarbures, en présence de M. Raymond Kouba, Administrateur-maire de Bacongo, Mme Isabelle Fila Lémina, Députée de la circonscription, M. Marie-Auguste Denis Gokana...,Conseiller spécial du Président de la République, chargé des hydrocarbures et des mines, Président du conseil d’administration de la SNPC (Société Nationale des Pétrole du Congo), M. Emile Hadid, Directeur général de la société G.T.A (Générale des Travaux et Aménagements), M. Louis Sakala, Directeur général adjoint de G.T.A, M. André Kamba, Directeur de cabinet du Ministère du commerce et des approvisionnements, M. André Ernest Nganguia, Directeur général de la société Afric’, filiale d’AOGC, quelques Conseillers du Chef de l’Etat, etc.

La mise en service de la station-service Afric’ Trois Francs a soulagé les habitants du quartier 24 et du quartier Mpissa qui n’ont plus à parcourir de longues distances, pour se procurer les produits pétroliers raffinés, comme le pétrole lampant, le gaz de cuisine, etc. M. Jean Koukola, chef du quartier 24 a procédé à la bénédiction traditionnelle de la nouvelle station-service, rendant grâce aux mannes, d’avoir ainsi pensé à leur quartier.

Trois allocutions ont été prononcées à la cérémonie d’inauguration. L’Administrateur-maire Raymond Kouba a souhaité la bienvenue à toutes les délégations, exprimant sa satisfaction pour la nouvelle station-service à laquelle il a souhaité plein succès dans son fonctionnement. M. Louis  Sakala, Directeur général adjoint de G.T.A., la société qui a exécuté les travaux de construction de cette nouvelle station-service a ensuite fait la présentation de celle-ci. La station comprend, entre autres, un local pour les bouteilles de gaz butane, des aires de circulation et leur assainissement, trois pompes ou distributeurs et une  vigie possédant un bureau, deux magasins, une boutique, un local pour le groupe électrogène et des vestiaires. Cette vigie est prolongée par un hangar à double toitures. 

Libérant son message, M. André Ernest Nganguia, Directeur général de l’entreprise Afric’, a tout d’abord exprimé sa satisfaction, pour la présence du Ministre des hydrocarbures. C’est «une marque d’engagement de la mise en œuvre du Chemin d’avenir, le projet du Chef de l’Etat, Son Excellence Denis Sassou Nguesso, Président de la République, dont l’un des objectifs est la promotion et le développement du secteur privé  national, comme moteur de l’économie et  levier de la lutte contre la pauvreté». Il a ensuite présenté le groupe AOGC dont Afric’, la société qu’il dirige, est l’une des filiales. «Créée en janvier 2003, dans un contexte de libéralisation du secteur pétrolier en République du Congo,  AOGC (Africa oil & gas corporation) est, à ce jour, l’unique société à capitaux privés congolais à opérer dans un secteur complexe et  largement dominé par les multinationales.

Pour affirmer son intégration verticale sur l’ensemble des métiers du secteur pétrolier et annexe, allant de l’amont (exploration, production), à l’aval (commercialisation, distribution), le groupe AOGC a élargi l’éventail de ses activités, en créant, en septembre 2011, AOGC-Distribution, de nom commercial Afric’, pour pénétrer dans le secteur hautement compétitif de la commercialisation et de la distribution des produits pétroliers et dérivés. Afric’ est, donc, le premier marketeur à capitaux privés congolais au Congo. Avec l’ambition d’atteindre 20% des parts de marchés des produits blancs au Congo, et devenir l’un des trois principaux marketeurs au Congo, Afric’ s’est entre autres doté  d’un plan stratégique de cinq ans (2013-2017) pour accroître l’offre sur le segment de clientèle Réseau et susciter la demande sur le segment clients industriels», a-t-il dit.

«Sur le segment de commercialisation et de distribution-réseau, qui nous réunit ce jour, Afric’ a  entrepris de: 
- réhabiliter et équiper les stations existantes, dont  le fonctionnement erratique ne permet pas d’assurer la continuité des services ni l’exactitude des livraisons, 
- renforcer le réseau des stations-services par la construction de nouvelles stations-services, dont cinq cette année. 

La construction de la station-service Trois Francs de Bacongo, d’une capacité de 80.000 litres, représente pour le groupe AOGC, un double symbole: 
- symbole de l’accomplissement de la vision du fondateur du groupe AOGC, celle de voir l’émergence d’un groupe privé congolais; 
- symbole de la persévérance et de la détermination, car la station que nous inaugurons ce jour 5 avril 2014 est la première jamais construite par un privé congolais, et ce depuis le Moyen-Congo».

Après la consécration des lieux à travers le rite traditionnel, pour le respect des coutumes locales, le Ministre André Raphaël Loemba a procédé à la coupure du ruban symbolique, avant une visite guidée, qui s’est terminée par une des dédicaces dans le livre d’or. 

Livrant ses sentiments à la presse, le Ministre Loemba a confié: «J’ai un gros sentiment de satisfaction. Lorsque vous suivez l’évolution de la mise en œuvre de la politique de distribution des produits pétroliers, vous aurez bien compris que depuis l’époque coloniale jusqu’à ce jour, les choses ont beaucoup évolué. A l’époque coloniale, il y avait, dans notre pays, des stations privées installées et il n’y avait aucune station à capitaux congolais. Le  Congo, dans sa vision de construire son pays, avait nationalisé tout le secteur, en mettant en place sa société, Hydro-Congo, qui a fait son temps. Le constat est qu’il a fallu revoir cette politique, d’où la privatisation. Depuis que ce secteur a été privatisé, lorsque vous faites le tour des villes et des campagnes, vous constatez que les stations portent des sigles étrangers et le sigle de la société nationale.

Aujourd’hui, nous sommes très satisfaits de constater que le privé national s’investit dans cette activité. Cette station est le fruit du travail des privés nationaux, comment ne pas féliciter ce privé national qui s’investit dans l’œuvre de modernisation de notre pays, dans l’œuvre de distribution des produits pétroliers dans notre pays? Vous savez que les produits pétroliers font partie des fondamentaux, pour la construction d’un pays et pour l’industrialisation d’un pays. Avec les produits pétroliers, on fait tourner les machines, les véhicules et on produit l’électricité. Avec ce que nous avons vu aujourd’hui, cela contribue à la modernisation de notre pays».

Par Jrang An@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire