Google+ Badge

mercredi 15 mai 2013

Climat des affaires : le dialogue public-privé et les partenaires au développement s'organise

Photo : La cérémonie de signature.

La charte de la plateforme du secteur privé a été signée, le 14 mai à Brazzaville, par les acteurs du secteur privé, le gouvernement congolais et l'Union européenne. Ce document vise un objectif : créer un cadre de concertation entre les trois partenaires pour faire aboutir les réformes nécessaires à l'amélioration du climat des affaires au Congo

Dix-huit organisations patronales, consulaires et professionnelles représentatives ont signé cette charte avec le gouvernement et l'Union européenne. La cérémonie a été présidée par la ministre des Petites, Moyennes Entreprises et de l'artisanat, Yvonne Adélaïde Mougany, en présence de son homologue du Commerce et des approvisionnements, Claudine Munari.

Cette charte a pour objectif principal de conduire jusqu'à leur aboutissement les réformes mises en route pour assainir le climat des affaires au Congo et améliorer la place du pays dans les prochains classements Doing Business. Elle permettra de formaliser davantage la plate-forme du secteur privé, de mieux organiser la représentation et l'apport du secteur privé dans le processus du dialogue public-privé et de renforcer la cohésion entre les acteurs de la structure. La charte vise également à définir les valeurs communes et les principes d'action devant gouverner les relations entre les organisations membres de la plate-forme et à en fixer les règles d'organisation et de fonctionnement interne.

La charte de la plate-forme du secteur privé répond à la volonté des pouvoirs publics de définir un mécanisme de gestion des blocages et différends éventuels au sein de la plate-forme et de servir de base à un plan d'action concerté et consensuel dans l'accompagnement des bailleurs de fonds.La ministre Yvonne Adélaïde Mougany, qui a présidé la cérémonie au nom du ministre du Développement industriel et de la promotion du secteur privé Isidore Mvouba, s'est félicitée de cette avancée.

« J'encourage vivement nos compagnons de route du secteur privé à jouer pleinement leur partition de sorte qu'après en avoir ensemble arrêté le contenu, défini les stratégies et mis en œuvre les réformes, nous puissions en tirer individuellement et collectivement les bénéfices escomptés », a-t-elle indiqué.

Le chef de délégation de l'Union Européenne au Congo, Marcel Van Opstal a salué la signature de cette charte.

Par Jrang 1n@go.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire