Google+ Badge

vendredi 22 mars 2013

Coopération : les investisseurs congolais invités à effectuer un voyage de prospection en Corée du Sud

Photo : Jean Galessamy-Ibombot s'entretient avec Miso Kim devant les opĂ©rateurs Ă©conomiques congolais.
Cette invitation s'inscrit dans le cadre de la participation des Congolais au forum Ă©conomique SĂ©oul Business administratif, prĂ©vu du 12 au 22 avril Ă  SĂ©oul 
L'attachée commerciale auprÚs de l'ambassade de la République de Corée à Kinshasa, Miso Kim, a remis cette invitation, le 21 mars à Brazzaville, au vice-président de la Chambre de commerce, d'agriculture, d'industrie et des métiers de Brazzaville, Jean Galessamy-Ibombot. Plus d'une dizaine d'opérateurs économiques congolais sont invités à effectuer un voyage de prospection économique d'affaires à Séoul, en Corée du Sud. Les hommes d'affaires congolais pourront visiter les entreprises coréennes, signer des contrats et solliciter des investissements dans ce pays.
Au total, treize hommes et femmes d'affaires congolais, sĂ©lectionnĂ©s au sein de dix entreprises, feront le dĂ©placement de SĂ©oul. Sur place, ces opĂ©rateurs Ă©conomiques pourront identifier les secteurs d'activitĂ©s favorables aux investissements congolais. Ils pourront Ă©galement entreprendre des activitĂ©s commerciales entre plusieurs pays partenaires tels la Chine, le Vietnam, la ThaĂŻlande et les Émirats Arabes Unis.
Cependant, pour que cette coopĂ©ration soit positive, la Chambre consulaire de Brazzaville a rappelĂ© les mesures qui s'imposent pour la sĂ©lection des opĂ©rateurs Ă©conomiques. « Seuls les opĂ©rateurs Ă©conomiques jugĂ©s crĂ©dibles, sĂ©lectionnĂ©s par la Chambre de commerce, seront retenus pour effectuer cette prospection Ă©conomique en CorĂ©e », a dĂ©clarĂ© le vice-prĂ©sident de cette structure, Jean Galessamy-Ibombot.
Par Jrang An@go                                                                  Retrouvez-nous sur Google+

mardi 19 mars 2013

Sanzas de Mfoa : le Grand prix des arts et des lettres devient le « TrophĂ©e des crĂ©ateurs »

Photo 1 : Le promoteur-manager du groupe Pella Yombo.   Photo 2 : Les membres du jury.
C'est ce qu'a révélé le promoteur manager du groupe GPY, Germain Pella Yombo Beethoven, lors de la réunion du jury présidée par Pindi Mamonsono, le 16 mars à Brazzaville
Dans le cadre des prĂ©paratifs des Sanzas de Mfoa - TrophĂ©e des crĂ©ateurs, le comitĂ© d'organisation s'est rĂ©uni le week-end dernier Ă  son siĂšge Ă  OuenzĂ© dans le cinquiĂšme arrondissement de Brazzaville, pour recadrer certains points, dont le changement du concept de l'Ă©vĂ©nement culturel. « Le nouveau nom qui est donnĂ© Ă  ce prix, le TrophĂ©e des crĂ©ateurs, vise Ă  redorer le blason de ce prix, pour Ă©viter toute confusion avec les autres, mais aussi Ă  donner l'occasion Ă  tous les domaines d'y participer », a dĂ©clarĂ© Germain Pella Yombo Beethoven.
Cet Ă©vĂ©nement culturel a pour objectifs de promouvoir la vision de la culture congolaise et d'encourager les crĂ©ateurs des Ɠuvres de l'esprit Ă  avancer vers l'excellence. À l'occasion donc de la dixiĂšme Ă©dition des Sanzas de Mfoa, Pindi Mamonsono, unanimement dĂ©signĂ© prĂ©sident du jury, a retenu un certain nombre d'artistes qui ont excellĂ© dans divers domaines, notamment la littĂ©rature, le thĂ©Ăątre, la musique, le cinĂ©ma, la sculpture, la peinture, le style et la mode et mĂȘme la recherche scientifique. « Dans chaque domaine spĂ©cifique, il a Ă©tĂ© retenu un nom parmi les meilleurs et, croyez-moi, ce n'Ă©tait pas facile. Il y a donc parfois un second, ex-aequo », a-t-il fait savoir.
Notons que le prĂ©sident du jury a remerciĂ© l'ensemble des membres qui ont fait le travail avec sĂ©rieux, dynamisme et technicitĂ© pour dĂ©gager les douze laurĂ©ats dont les noms ne seront annoncĂ©s Ă  la presse qu'ultĂ©rieurement, dĂšs que la date de remise des prix sera arrĂȘtĂ©e. L'ensemble des examinateurs a Ă©tĂ© d'accord sur la remise d'autres prix, comme le prix de la reconnaissance ou encore celui de la promotion culturelle.
Notons enfin que, de par sa volonté d'innover, le jury examine actuellement la possibilité à terme, d'arrimer l'attribution des prix à certaines dates historiques et pourquoi pas politiques du Congo.

Par Jrang An@go.                                                                         Mes Quiz Cliquez ici

vendredi 8 mars 2013

Pointe-Noire : les responsables des PME sensibilisés aux bonnes pratiques de développement durable dans l'entreprise

Photo de circonstance
« L'importance de la dĂ©marche qualitĂ©, hygiĂšne, sĂ©curitĂ© et environnement (QHSE) dans l'Ă©mergence d'une petite ou moyenne entreprise », tel Ă©tait le thĂšme dĂ©veloppĂ©, le 5 mars, par Jacques Bimbakila Bivoua, consultant et expert en environnement Ă  Louger Bodess Congo (LBC)
Cette communication, qui a eu lieu à la chambre consulaire de Pointe-Noire à l'occasion du Mardi d'entreprise (un espace d'information, de conseil et d'échange mis en place par cette structure), a permis à l'expert de présenter les différents aspects nécessaires à l'émergence de PME de qualité.
« Ma dĂ©marche est de sensibiliser le public congolais aux questions de qualitĂ©, d'hygiĂšne, de sĂ©curitĂ© et d'environnement. À travers cette initiative, nous voulons associer les Ă©nergies pour pouvoir mettre en Ɠuvre tous ses concepts afin de garantir la satisfaction des clients », a indiquĂ© Jacques Bimbakila Bivoua, qui a entrepris ses premiĂšres explorations du tissu Ă©conomique congolais en 1998 avant de s'y installer officiellement en juin dernier.
Spécialisée dans le domaine, la société LBC veut amener les PME exerçant sur le territoire congolais à lutter contre la pollution de l'environnement afin de mettre à la disposition des clients, des produits de qualités dans un milieu sain.
« Quand on parle d'hygiĂšne, il y a ce que l'on voit et la rĂ©alitĂ©. Ce n'est pas parce que notre environnement prĂ©sente du dĂ©sordre qu'il est forcement polluĂ©. Pour autant, ce n'est pas une raison pour ne rien faire. Il ne faut pas attendre d'ĂȘtre dans une situation de crise pour agir », a conclu Jacques Bimbakila Bivoua devant un public qui a exprimĂ© sa volontĂ© d'exploiter ses conseils.

Par Jrang An@go.                                                              Retrouvez-nous sur Google+